Révélation Terma du Terton Mingyur Dorje.

Révélation Terma du Terton Mingyur Dorje.
Ceux qui verront ce script n'expérimenterons pas les trois existences inférieures et seront libérés de la peur de tomber dans les existences inférieures; seront purifiés des cinq poisons et seront libérés des fruits de leur propre karma; et seront libérés de la peur de demeurer dans le samsara. - Révélation Terma du Terton Mingyur Dorje.

Méthodes pour l'utilisation prophilactique du peroxyde d'hydrogène du bicarbonate de soude alimentaire.


Méthodes pour l'utilisation prophilactique du peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée : H202) ainsi que du bicarbonate de soude alimentaire (HaHCO3) en particulier pour les bactéries et les virus.



Procédure pour prendre le bicarbonate de soude par voie interne selon le professeur Yvan Pavolvich Neumivakin, qui était un très grand responsable de la médecine russe, en particulier pendant 30 ans pour le suivi médical des cosmonautes pour les vols spatiaux de longue durée.

Eau Oxygénée


Procédure pour la prise d'eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène) selon le professeur Yvan Neumivakin,

matériel : eau, verre, cuillère, compte goutte, eau oxygénée 10 vol (3%) sans additifs étiquette : aqua, hydrogene peroxyde.
Il faut commencer le premier jour par 1 goutte dans 0,05 l d'eau, 20 à 30 mn (1/3 de verre) avant chacun des 3 repas.
Le 2ème jour 2 gouttes, le 3ème jour 3 gouttes, jusqu'au 10ème jour 10 gouttes.
Tout cela 3 fois par jour avant 20 à 30 mn avant chacun des repas.
Après 10 jours faire une pause de 3 jours.
S'il y a un inconfort pendant la progression du nombre de goutte, revenir en arrière en diminuant le nombre de gouttes.
Après la pause de 3 jours prendre 10 gouttes 3 fois par jour pendant 10 jours et faire à nouveau une pause de 3 jours. Ainsi de suite.

On peut utiliser l'eau oxygénée pour un nettoyage des voies nasales en utilisant un mélange d'eau auquel on ajoute 20 à 30 % d'eau oxygénée selon la sensibilité des muqueuses.


Bicarbonate de soude


matériel : bicarbonate de soude alimentaire (au rayon farine et levures alimentaires des supermarchés), une cuillère, un verre, une bouilloire, de l'eau.
- en vue de prophylaxie
30 à 20 minutes avant la prise d'aliment, de préférence le matin, prendre 1 cuillère à café rase (plate, sans montagne) de bicarbonate de soude. Verser de l'eau chaude (0,05 litre ou 0,10 litre) dans un verre selon la quantité de bicarbonate de soude. Eau chaude non bouillie à 80° pour diluer, et boire à 60° (très chaud) mesurable avec un thermomètre alimentaire. Ce qui provoque l'ouverture du pylore, et évite au bicarbonate de séjourner dans l'estomac en contact avec les acides gastriques.
Il faut débuter avec de très petites doses, par exemple commencer par la pointe de la cuillère, puis progresser les jours suivants avec ¼ de cuillère, puis une demi cuillère, puis ¾ de cuillère. S'il y a inconfort les jours suivants réduire la dose un certain temps.
Prendre une cuillère rase tous les jours. Quand on ressentira la possibilité ou la nécessité (dans ce cas plus tôt) après plusieurs mois on pourra prendre une cuillère bombée.
- en cas de maladie on peut prendre 2 ou trois cuillères par jour, d'abord rase, puis bombée 20 à 30 mn avant chacun des trois repas.

On peut utiliser le bicarbonate de soude pour le lavage du nez en ajoutant une cuillère à café dans un verre d'eau tiède.

Si l'on souhaite on peut prendre l'eau oxygénée et le bicarbonate de soude en même temps.

Il faut commencer par l'eau oxygénée, attendre 20 à 30 mn puis prendre le bicarbonate de soude, encore attendre 20 à 30 mn avant de manger.

On peut aussi prendre 1 grain de sel de mer en même temps que la prise d'eau oxygénée.
Le peroxyde d'hydrogène et le bicarbonate peuvent être utilisés en injection intraveineuse, application externe, application sur le corps entouré d'un film plastique ou non, ou bien sous un pansement, brumisation dans la bouche (comme pour l'asthme) avec aspiration par la bouche pour les problèmes pulmonaires, etc.
Pour améliorer l'état sanitaire des locaux ont peut utiliser des diffuseurs pour créer une brumisation d'eau oxygénée.
Il y a une très riche et abondante littérature à ce sujet.

Le Pr Neumivakin indique que l'on peut élever la dose jusqu'à 10 à 15 verres de 10 gouttes par jour en cas de besoin.




PRATIQUE DU NAMGYAL TONG TCHEU «Mille offrandes à Ushnishavijaya».

10 au 12 mai 2020
Neten Chokling Rinpotché, Ogyen Topgyal Rinpotché, Jigmé Khyentsé Rinpotché, Tsétrul Péma Wangyal Rinpotché, Tsawa Rinam Rinpotché, et les Lamas et moines de Péma Ewam Tcheugar Gyourmé Ling consacreront trois jours à la pratique des Mille offrandes à Namgyalma. Namgyalma (Skt. : Ushnishavijaya) est l’une des déités de longévité et de purification. La pratique consiste à préparer mille ensembles des 7 bols d’eau et autres offrandes (fleur, encens, nourriture), et réciter la dharani de Namgyalma.
Les 1000 offrandes prennent une place très importante dans le temple, le nombre de places disponibles est donc très réduit. Les inscriptions sont maintenant closes.
EVENEMENT COMPLET
Il n’est plus possible d’assister au Namgyal Tong Tcheu, mais si vous souhaitez soutenir l’événement, vous pouvez faire un don.
*L’Association Cultuelle Guiana Kara est régie par la loi du 9 décembre 1905 ; elle a été crée en 1992 à l’initiative de nos maîtres pour gérer les aspects « cultuels » (c’est à dire la pratique, les cérémonies, les édifices qui leur sont liés) de leurs activités.

Droupchen du Tchimé Pama Nyingthig.

Drouptchène du Tchimé Pama Nyingthig
30 avril au 8 mai 2020, Grand Dojo,
Domaine de Lembrun, 47110 Le-Temple-Sur-Lot

Neten Chokling Rinpotché, Ogyen Topgyal Rinpotché, Jigmé Khyentsé Rinpotché, Tsétrul Péma Wangyal Rinpotché, Tsawa Rinam Rinpotché, et les Lamas et moines de Péma Ewam Tcheugar Gyourmé Ling. Les lamas et les moines assureront la partie rituelle, avec chants, musique et danses sacrées. Chacun pourra participer en méditant en présence du mandala, en récitant le mantra qui résonnera jour et nuit, et en aidant aux tâches quotidiennes qui font partie d’une pratique élaborée.

ORGANISATION
Cet événement est organisé par l’Association Cultuelle Guiana Kara. Cette association, régie par la loi du 9 décembre 1905, a été crée en 1992 à l’initiative de nos maîtres pour gérer les aspects « cultuels » (c’est à dire la pratique, les cérémonies, les édifices qui leur sont liés) de leurs activités.
La pratique sera celle du Tchimé Pama Nyingthig, pratique de Tara de longue vie, trésor révélé par Jamyang Khyentsé Wangpo.

LIEU HORAIRES
Le Drouptchène aura lieu au Domaine Sportif de Lembrun 47110 Le-Temple-Sur-Lot. Plan
Les cérémonies débuteront le 30 avril vers 9h00. Les horaires des sessions suivantes seront annoncés selon l’évolution de la pratique.

INSCRIPTION
S’il est indispensable de s’inscrire pour assister au drouptchène, il n’y a pas de participation fixe à verser. Et cela pour deux raisons : s’agissant d’une activité cultuelle, elle n’est pas tarifée ; et plutôt que de rechercher à couvrir les frais en demandant à chacun un prix de participation très élevé, nous faisons appel à la générosité de tous ceux qui souhaitent contribuer pour rendre possible cet événement. L’ensemble des lamas et moines invités forme un groupe d’une quarantaine de personnes. Les frais à prévoir étant très importants (voyages, visas, assurance, nourriture et hébergement, tshok et tout le matériel et ingrédients nécessaires à la préparation des cérémonies), nous aurons besoin du soutien financier du plus grand nombre.
Nous suggérons une offrande individuelle de 30 Euros par jour, qui peut être inférieure ou supérieure, en fonction des moyens de chacun. Les dons faits à une association cultuelle ouvrent droit à une réduction d'impôts pour les personnes redevables de l'impôt sur le revenu en France. L'article 200 du Code général des impôts, 1° - (e. prévoit une réduction d’impôt égale à 66 % du montant les sommes données, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

HEBERGEMENT ET RESTAURATION
L’association a réservé une partie du Domaine pour loger les lamas et moines invités.
L’autre partie est ouverte à la location, dans la mesure des places disponibles. L’association ne gèrera ni l’hébergement ni la restauration des participants. Pour les disponibilités, les tarifs et les réservations, vous devrez entrer en contact directement avec le Domaine de Lembrun : lembrun@hotmail.com  +33(0)5 53 40 50 50
Il y a également de nombreuses possibilités de logement dans la région tourisme.fr

IMPORTANT
Il n’y aura pas de garderie d’enfants. Les enfants sont les bienvenus, mais leurs parents doivent toujours rester conscients de leurs responsabilités. Le site se trouve en bordure du Lot qui représente un réel danger. A aucun moment les parents ne devront laisser leurs enfants sans surveillance sur le site. L’association et le Domaine de Lembrun déclinent toute responsabilité en cas d’accident.
Les animaux ne seront pas autorisés sur le site.

Retraite Shamata Méditation sur le calme mental avec Jigmé Khyentsé Rinpotché Tsétrul Péma Wangyal Rinpotché Tsawa Rinam Rinpotché.

Du 4 au 8 avril 2020.
Nos maîtres dirigeront une nouvelle retraite de pratique du calme mental (shamatha). Cette retraite est ouverte à tous.
Cette retraite aura lieu au Domaine de Lembrun, 47110 Le-Temple-Sur-Lot. Elle commencera à 9h30 le samedi 4 avril 2020, et se terminera le mercredi 8 avril 2020 vers 17h00.
Il est indispensable d’assister à la totalité de cette retraite.
Pas d’inscription sur place

Participation pour la totalité de la retraite : 245 € (hébergement et repas compris)
Nombre de place limité – Inscription préalable obligatoire
Inscription : chanteloube.fr

Soungtrul Rinpoché visite à Péma Yang Dzong 2020.

Soungtrul rinpoché
Soungtrul rinpoché

du 31.03 au 06.04 2020

Son Éminence Lhalung Soungtrul Rinpoché – Jigdrel Kunzang Péma Dorji – est en ligne directe la 11ème incarnation du grand Roi Tertön Péma Lingpa.
Rinpoché est né en 1968 dans la Chumi valley, dans la région du Boumthang au Bhoutan. Dès 1969, il a été reconnu indiscutablement par nombre de grands maîtres dont S.S. Dudjom Rinpoché, S.S. Dilgo Kyentsé Rinpoché et S.S. le 16ème Gyalwa Karmapa comme le 11ème Soungtrul Rinpoché, incarnation directe du grand saint bhoutanais Péma Lingpa.

31.03 : initiation de Vajrapani farouche 

(terma de Péma Lingpa)

Souvent associé à Tchenrézi, représentant la compassion et à Manjushri représentant la connaissance, Vajrapani personnifie la force et la puissance de tous les Bouddhas.

01.04 : enseignement sur le Dharma de la montagne (Ri-chos)

« Le Dharma de la montagne » (Ri-chos) est un texte composé par S.S. Dudjom Rinpoché, qui expose directement, de façon concrète et facile à comprendre, les préceptes concernant les points clés de la pratique du Dzogpa Tchenpo.

Initiations de 3 Déités de longue vie 

Initiation des trois divinités de longue vie : Il s’agit d’Amitayus, de Tara blanche et de Namgyelma. Cette initiation et sa pratique sont d’une manière générale utilisées dans le but d’avoir une longue vie et plus encore, lorsqu’on est gravement malade.
– 2. 04 : Amitayus
– 3. 04 : Tara blanche et Namgyelma
– 4-6. 04: Les 1000 offrandes pour Namgyelma
La pratique des “Offrandes Des Mille de Namgyelma” est une pratique d’offrande, de louange, de circumambulation et de récitation de la dharani de Namgyelma, composée par Djamgön Kongtrul Lodrö Thayé, permettant “d’éradiquer karma, kleshas et souffrances, de fortifier vie, mérites et sagesse et ultimement d’actualiser le vidyadhara d’immortalité ainsi que le prééminent Eveil”.

Sadhana Exterieure des deux accumulations de la pratique de la triple excellence de Tara avec Lama Ani Kunga.

1-17 février 2020.
Lama Ani Kunga
Lama Ani Kunga
Nous sommes ravis d'annoncer que Lama Ani Kunga de Nagi Gumba dirigera l'Outer Tara Sadhana
La sâdhanâ des deux accumulations est pratiquée par les quatre écoles du bouddhisme tibétain et est la première des sâdhanas pratiquées par les participants de la triple excellence de Tara. La sadhana, dotée de bénédictions et d'avantages uniques, est un terma caché par Guru Rinpoché et révélé par le grand tertön, Chokgyur Lingpa.

On dit également que c'est la meilleure pratique pour réunir des conditions propices pour faire prospérer un centre du dharma. En février, notre pratique coïncidera avec un objectif de rénovation important pour Gomde Pyrénées: Nous souhaitons rendre Gomde accessible aux personnes handicapées. Nous vous invitons de tout cœur à nous rejoindre et à nous soutenir dans votre pratique. En pratiquant la Sadhana extérieure de Tara pendant que des activités de rénovation sont prévues, nous aidons à nous assurer qu'il n'y a pas d'obstacles.

Veuillez profiter de cette opportunité de bon augure pour votre pratique et votre soutien aux objectifs de développement de Gomde!

Exigences et calendrier

Nous vous conseillons d'être prudent lorsque vous vous joignez à la pratique de la sadhana si vous n'avez pas eu d'expérience avec les sadhanas, les récitations et / ou les longues séances de méditation.

Cette sadhana appartient à la classe extérieure du tantra de Kryia et Charya tantra. Par conséquent, il existe certaines disciplines physiques liées à cette pratique: en particulier la propreté corporelle et l'abstention de viande, d'alcool, de cigarettes, d'ail, d'œufs et d'oignons. La cuisine préparera tous nos repas en conséquence.

Participants à la Triple Excellence de Tara

Même si vous n'avez pas encore terminé les deux premières Excellences, la pratique de la sadhana vous sera très bénéfique et vous êtes plus que bienvenus à y assister.

Vous pouvez assister à la pratique de groupe même si vous n'avez pas encore reçu la responsabilisation de la Sadhana extérieure Tara. Cependant, veuillez noter que les séances d'entraînement ne compteront pas pour votre accumulation de 108 jusqu'à ce que vous ayez terminé la deuxième excellence et reçu l'habilitation.

Au cours de cette pratique, vous terminerez une partie de la troisième partie Excellence I.

Pour réserver votre hébergement à Gomde veuillez visiter la page d'inscription sur le lien ci-dessous:

Vajrayogini à SAKYA TSECHEN LING Retraite d'hiver sur du 26 décembre 2019 au 1er janvier 2020.

SAKYA TSECHEN LING
SAKYA TSECHEN LING
SAKYA TSECHEN LING 
INSTITUT EUROPÉEN DE BOUDDHISME TIBÉTAIN 
FONDATEUR :     KHENCHEN GUÉSHÉ SHÉRAB GYALTSEN AMIPA RINPOCHÉ 
5, rond-point du Vignoble  F-67520 KUTTOLSHEIM (FRANCE) 
 Téléphone :   +33 (0)3 88 87 73 80   
Secrétariat :  +33 (0)3 88 87 73 80 

Takloung Matrul Rinpoché continuera l’enseignement sur les 37 pratiques des Boddhisattvas au centre Anandakara Audenge Archachon.

Tenzin Kunzang Jigmé Rinpoché
Tenzin Kunzang Jigmé Matrul Rinpoché
Samedi 21 et Dimanche 22 décembre 2019.

Rinpoché continuera l’enseignement sur les 37 pratiques des Boddhisattvas et guidera des sessions de méditation  (concentration en un point, calme mental, vision profonde, pleine conscience…).

Tenzin Kunzang Jigmé Rinpoché, né en 1977, a été formellement  reconnu  par  Sa  Sainteté  le  Dalaï
Lama  en  1987  comme  le  septième  Takloung Matrul Rinpoché. Il  est  l’un  des  maîtres principaux  de  la  lignée Takloung Kagyu du bouddhisme tibétain,  et plus particulièrement  l’un des  principaux maîtres  du monastère de Takloung Yarthang. 
Matrul Rinpoché est connu pour la clarté et la précision de ses enseignements. Rinpoché vit à présent à Manali, dans le nord de l’Inde.

Les trente-sept  stances sur la pratique des Boddhisattvas,  de Gyalsé Thogmé (Tibet,  14è  siècle)  est  un poème qui  contient  l’essence  de  «  La Marche  vers l’Éveil », ou Bodhicaryavatara, de Shantideva, œuvre qui est la quintessence des textes du Grand Véhicule, ou Mahayana, consacrés à l’Esprit d’Éveil.

Horaires des enseignements et participation :
Samedi et Dimanche, de 9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h00 ….
20 € la journée pour les membres adhérents.
25 €  la journée pour tout public.   
La participation demandée est estimée au minimum afin de régler les frais d'organisation. Néanmoins, l'argent ne doit pas être un obstacle à la pratique du Dharma, n'hésitez pas à nous faire part de votre situation. PDF

Association A N A N D A K A R A
GROUPE D’ÉTUDES ET DE MÉDITATION BOUDDHISTES
ASSOCIATION   RÉGIE  PAR  LA  LOI  1901 (J.O. du 03-04-2004) et affiliée à l' U B F 
(Union Bouddhiste de France)
tél/fax : 05 56 26 91 17 – anandakara@orange.fr
   PLAN            web site, programme, infos utiles

Taklung Matrul Rinpoche Visite en France 2019.

Takloung Matrul Rinpoche
Comme presque chaque année depuis plus de 11 ans, Takloung Matrul Rinpotché nous honore de sa visite en Europe. Il est l’un des maîtres principaux de la lignée Takloung Kagyu du bouddhisme tibétain, et plus particulièrement l’un des principaux maîtres du monastère de Takloung Yarthang. Nos maîtres sont particulièrement proches de cette tradition dont ils sont parmi les détenteurs. En effet, Kyabjé Kangyour Rinpotché a beaucoup étudié auprès de maîtres de cette lignée, en particulier Jedroung Rinpotché de Riwotché, qu’il considérait comme son maître racine.
Rinpotché enseigne avec simplicité et profondeur, avec une parfaite maîtrise de l’anglais.
Lannion
Samedi 7 décembre 2019Conférence publique de 20h à 22h
Maison de Quartier, Servel, Lannion
Tarif conférence : 5 €
Samedi 7 et dimanche 8 décembre 2019
Enseignements de 9h30 à 12h et de 15h à 17h30
Maison de Quartier, Servel, Lannion
Tarif: 10 €*/demi-journée.
Mardi 10 décembre 2019Soirée méditation guidée de 18h à 19h30
Café Théodore, Tredrez Locquemeau
Tarif soirée : 5 €
Pour informations complémentaires : samaya@gmx.fr
Dordogne
Du vendredi 13 au dimanche 15 décembre 2019Salle polyvalente
24580 FLEURAC
Les enseignements auront lieu:
de 9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h00
Participation 20 € par jour – Inscriptions sur place
21 & 22 décembre 2019
AnandakaraAudenge (Arcachon)
Information sur les lieux, horaires et coût, contacter :
anandakara@orange.fr
Paris
Forum 104, salle Nymphéas
104 rue de Vaugirard 75006 Paris
Participation 15 € – Inscriptions sur place

Shedup Kusang Choling Programme Hiver 2019-2020 avec Lama Tenzin Samphel.

Lama Tenzin Samphal
Weekend du 23 et 24 novembre 2019 

Pratiques de Vajrakilaya 
et pratiques de Gütor

Weekend du 28 et 29 décembre 2019

Enseignements de Tröma. 

(Attention pour ce weekend, le gîte de Brellemont n’est pas disponible. Les personnes qui y sont hébergées habituellement, sont invitées à trouver un autre hébergement)

Weekend du 18 et 19 janvier 2020

Pratiques de Vajrakilaya. 

Weekend du 22, 23 et 24 février 2020

Enseignements de Tröma et Losar. 
Shedup Kunsang Choling.
Etude et pratique de la culture bouddhiste Nyingma.
SKC  2 rue de la Basse Cour  02410 Septvaux.
Tel : +33(0)3 23 52 09 93.

Sa Sainteté Gyalwang Drikungpa Drikung Powa à Paris.

Sa Sainteté GYALWANG DRIKUNGPA qui sera en France le 26 et 27 octobre pour l'enseignement de POWA et pour les initiations et enseignements d'Amitabha, Tara et Dorjé Sempa à PARIS.
GYALWANG DRIKUNGPA
 GYALWANG DRIKUNGPA
Könchok Tenzin Kunzang Trinley Lhundrup aussi appelé Drikung Chetsang Rinpoché et Drikung Kyabgön Chetsang ou Gyalwang Drikungpa né le 24 juillet 1946 est le 37e  actuel détenteur du trône de la lignée Drikung Kagyu du bouddhisme tibétain et il est reconnu comme étant une manifestation de Tchenrézi (Avalokiteshvara) et en même temps, une incarnation du Seigneur Jigten Sumgön (Rinchen Pal). Il est né en 1946, le 4e jour du 6e mois tibétain de l’année du chien de feu, dans la famille Tsarong à Lhassa au Tibet. Ce jour coïncide avec l'anniversaire du premier enseignement du Dharma par le Bouddha Sakyamuni. De nombreux signes prodigieux et visions accompagnèrent sa naissance. Son grand-père, Dasang Damdul Tsarong (1888-1959) a été le favori du 13e Dalaï-lama (1876-1933), commandant général de l'armée tibétaine et l'une des figures politiques les plus influentes du début du xxe siècle. Son père, Dundul Namgyal Tsarong (1920-2011), tint de hautes fonctions administratives qu'il continua d'occuper à Dharamsala après la fuite du 14e Dalaï-lama. Sa mère, Yangchen Dolkar, est la fille de la famille Ragashar, descendant de l'ancienne dynastie royale.
Quelques années après la mort du précédent Drikung Kyabgön, Shiwé Lodro (1886-1943), sa réincarnation fut recherchée à travers le Tibet. Sur la base d’une vision de la régente de Drikung Tritsab Gyabra Rinpoché (1924-1979) au lac Lhamo-Latso et, selon de nombreux autres signes divinatoires, le fils de la famille Tsarong fut reconnu comme la réincarnation du Drikung Kyabgön. Le garçon fut soumis à plusieurs tests tels que l'identification d’objets rituels ayant appartenus à ses incarnations antérieures. Sa réincarnation fut ensuite confirmée par des divinations de Taktra Rinpoché (le régent du Tibet), Sa Sainteté le 16e Karmapa et Son Eminence le 6e Taklung Matrul Rinpoché. À l'automne 1950, juste avant l’invasion chinoise du Tibet, eut lieu l'intronisation officielle de Drikung Kyabgön Chetsang au très sacré monastère de Drikung Thil, le principal monastère Drikung Kagyu. Il résidait tour à tour dans l'un des quatre principaux monastères : Drikung Tse au printemps, Drikung Thil en été, Drikung Yangar Thubten Dezhi Rabgyeling à l'automne et Drikung Dzong pendant l'hiver, le centre administratif de Drikung.
Ses instructeurs spirituels (yongzin), Tritsab Gyabra Rinpoché furent chargés de son éducation. Son programme comprenait la lecture, l’écriture, la mémorisation, l'astrologie et la grammaire. De ses yongzin, mais aussi d'autres maîtres dont Bhalok Thupten Chodrak Rinpoché, Lho Bongtrul Rinpoché et Nyidzong Tripa, il reçut les habilitations de base, les transmissions et enseignements généraux de la tradition Kagyupa et en particulier de Drikung Kagyu.
À l'âge de onze ans, Drikung Kyabgon Chetsang donna son premier enseignement public ainsi que sa première transmission. Plus tard, il commença ses études philosophiques au Nyima Changra Monastic College de Drikung. Bien qu'il fut plus jeune de quatre ans, il étudia avec Chungtsang Rinpoché, le deuxième détenteur de la lignée Drikung. Son instructeur, Bopa Tulku Dongag Tenpa (1907-1959), l’introduisit à la philosophie du Madhyamaka. Il étudia tout d'abord des textes de base, comme les 37 pratiques des Bodhisattvas par Ngulchu Thogme Zangpo et la Marche vers lEveil (le Bodhicharyāvatāra par Shāntideva). À la suite du soulèvement tibétain de 1959, plusieurs négociations furent engagées afin de mettre en sécurité Chetsang Rinpoché et son frère spirituel Chungtsang Rinpoché hors du Tibet, mais celles-ci échouèrent en raison de la résistance inflexible de la gestionnaire du monastère. À cette époque, la famille de Rinpoché avait déjà quitté le Pays des Neiges depuis 1956 pour se réfugier en Inde.
Les moines du monastère de Drikung furent mis en résidence surveillée. Chetsang Rinpoché dut endurer avec eux des mois d’endoctrinements communistes. Plus tard, Tritsab Gyabra qui avait quitté le monastère quelques années auparavant, recueillit Rinpoché et l'emmena avec lui à Lhassa où ils vécurent ensemble dans des conditions plutôt difficiles.
En 1960, Chetsang Rinpoché fut admis dans une école élémentaire à Lhassa. Très vite, il maîtrisa les sujets de plusieurs classes et acheva le cursus de formation en trois ans seulement au lieu de six. Puis, il fut admis au collège Jérag Lingka. Les disciplines comprenaient le chinois, les sciences naturelles, l'histoire et la biologie. Chetsang Rinpoché excellait dans ses études, surtout dans l’apprentissage de la langue chinoise. Il devint aussi un athlète et un joueur de football accompli.
En 1966, lorsque les gardes rouges s'infiltrèrent dans les écoles tibétaines au début de la révolution culturelle, les classes et les entreprises s'arrêtèrent. Durant cette période trouble, les Rinpochés et de nombreux aristocrates subissaient la brutalité des « tribunaux du peuple ». Chetsang Rinpoché ne pouvait plus rester avec Tritsab Gyabra qui était tombé en disgrâce. Il vécut alors dans les bâtiments de l'école avec quelques autres camarades et étudia les ouvrages qu'il trouvait dans la bibliothèque, pendant que Lhassa sombrait dans le chaos. Dans l'anarchie la plus totale, Rinpoché fut plusieurs fois sauvé d'une mort certaine.
En 1969, il fut assigné dans une « unité de travail » située dans la campagne où il fut contraint à un travail physique éreintant. Il logeait dans une cabane délabrée et ne possédait qu'un pot de terre, un bol et une natte pour dormir. Un oncle, qui passa un jour lui rendre visite, fut attristé de cette situation, consterné de voir son neveu vivre dans des conditions aussi misérables. Cependant, il fut étonné de la grande sérénité de Chetsang Rinpoché face aux nombreux bouleversements de sa vie. Il était semblable à Milarépa, reclus dans des grottes inconfortables et austères en apparence, mais empli d'une vie spirituelle intérieure excessivement riche.
Chetsang Rinpoché travaillait dans les champs au printemps et en été. À l'automne, il escaladait les montagnes afin de couper du bois de chauffage dédié à la communauté, transportant de lourdes charges. En hiver, il s’occupait des eaux usées provenant des fosses de Lhassa. En dépit de ce dur labeur, il venait en aide aux autres personnes chaque fois qu'il le pouvait. Tous ignoraient qu'il était le Drikung Kyabgön Chetsang.
Du fait de ses origines aristocratiques et de sa qualité de haut lama réincarné, il n'y avait aucune perspective favorable pour Chetsang Rinpoché dans un Tibet occupé par le communisme chinois. C'était la période où la Chine avait mis en place un réseau d'espions et d'informateurs sur tout le territoire tibétain, placé sous l’autorité et le contrôle étroit de l'armée. Après une planification minutieuse, Rinpoché trouva finalement un moyen de s’échapper en 1975. Il franchit seul la frontière népalaise à travers les glaciers et les hauts cols. Chetsang Rinpoché accomplit ce qui était considéré comme impossible. Il parvint, indemne, au Népal, puis rejoignit la résidence du Dalaï-lama à Dharamsala.
Rinpoché fut reconnu par les lamas Drikung en exil et fut à nouveau intronisé symboliquement comme le Drikung Kyabgön Chetsang lors d'une cérémonie en présence du 14e Dalaï-lama. Après avoir fait la promesse de prendre la responsabilité de la lignée à l'avenir, il se rendit aux États-Unis où ses parents avaient émigré dans l'intervalle. Il y apprit l'anglais tout en subvenant à ses besoins à l’aide d’un emploi à temps partiel dans des restaurants comme McDonald's.
Au cours de la troisième année de son séjour américain, il reçut un texte tibétain antique très rare, découvert au Népal et traitant de l'histoire des détenteurs du trône de la lignée Drikung qui avait été rédigé par son ancienne incarnation, le 4eGyaltsen de Péma Chetsang (1770-1826). Il analysa ce texte et étudia l'histoire du Tibet, de Drikung Kagyu et de ses incarnations anciennes. Peu de temps après, en 1978, il retourna en Inde prendre la charge de la lignée Drikung Kagyu en tant que détenteur du trône.
Durant sa vie de laïque au Tibet puis aux USA, Chetsang Rinpoché maintenait une strict observance de ses vœux de moine en attendant d'intégrer le monastère de Phyang (en:Phyang Monastery) au Ladakh. Aussitôt, il entra dans une retraite traditionnelle de trois ans au monastère de Lamayuru, placée sous la direction du maître de méditation Kyunga Sodpa Gyatso (1911-1980).
Drikung Kyabgön Chetsang Rinpoché étudia avec de nombreux lamas et Rinpochés de différentes traditions dont il reçut les enseignements et initiations. Il considère Dilgo Khyentse Rinpoché (1910-1991) comme l'un de ses professeurs les plus importants. Il reçut de sa part, les enseignements essentiels du bouddhisme tibétain, notamment les suprêmes enseignements du Dzogchen (Nyingtig Yashi), ainsi que les écrits de Jamgon Kongtrul Rinpoché (Gyachen Kadzo) et le Trésor de la transmission orale des Kagyupa. En outre, il reçut de précieux enseignements et habilitations du Dalaï-lama (Chakrasamvara, Kālachakra et Yamantāka), de Sa Sainteté le 16e Karmapa (les Six yogas de Nāropa et Milarépa), de Sa Sainteté Taklung Shabdrung Rinpoché (transmission des enseignements Taklung Kagyu) et de Taklung Tsetrul (les Trésors du Nord). Il étudia la philosophie bouddhiste avec Khenpo No Ryang, dans le monastère de Drukpa Kagyu Sangag Choling, au Bhoutan, qui lui donna un enseignement sur le Bodhicharyāvatāra de Shāntideva, le Madhyamakāvatāra de Chandrakīrti et le Uttara Tantra.
Khenpo No Ryang lui transmit également les enseignements de la tradition Kagyupa et des enseignements particuliers de Drukpa Kagyu sur le Mahāmudrā. Par ailleurs, Chetsang Rinpoché reçut d’importantes habilitations Drikung Kagyu et enseignements sur le Mahāmudrā de Son Eminence Garchen Rinpoché et Drubwang Konchog Norbu. En 1985, Chetsang Rinpoché reçut l'ordination complète de moine de Sa Sainteté le 14e Dalaï-lama au cours de l'initiation de Kalachakra à Bodh-Gayâ. Il relèvait tous les défis avec une facilité remarquable. En 1987, Chetsang Rinpoché commença à prodiguer des enseignements dans de nombreux pays, à travers le monde. À Dehradun, en Inde, il fonda le Drikung Kagyu Institute, comprenant le monastère de Jangchubling, le Centre de retraite et le couvent Samtenling. Le Drikung Kagyu Institute met l'accent, à la fois, sur l'éducation monastique traditionnelle et sur une formation répondant aux besoins de notre époque. Une attention particulière est également portée sur la discipline, la pratique de la méditation et les spécialités des enseignements Drikung Kagyu.
En 2003, Chetsang Rinpoché établit près de son monastère un magnifique édifice : la bibliothèque de Songtsen, un centre d'études tibétaine et himalayenne. Cette bibliothèque incarne l'essence de la vision de Rinpoché : ce lieu est un trésor, un think-tank pour l'identité culturelle et spirituelle des peuples de la région himalayenne et plus particulièrement de la lignée Drikung Kagyu. Le bâtiment contient des textes rares portant sur tous les sujets de la région himalayenne, des travaux sur la culture tibétaine, sa tradition, la géographie et bien entendu, des textes bouddhistes issus de toutes les écoles. Il abrite une importante collection des célèbres manuscrits de Dunhuang, découverts le long de la route de la soie. C'est là que furent également mis au jour des textes d'une richesse inimaginable datant du ive au xie siècle rédigés dans différentes langues. La littérature tibétaine comprend à elle seule des milliers de manuscrits de toutes sortes, y compris le premier dessin médical tibétain connu à l'heure actuelle. Aussi, afin de préserver toute cette culture, Chetsang Rinpoché rendit-il accessibles aux chercheurs ces textes rares et anciens portant sur la première période du Tibet.
En 2005, près de la bibliothèque de Songtsen, Chetsang Rinpoché construisit le College for Higher Bouddhist Studies (Shédra), le Kagyu College.
En 2011, un terrain fut béni par des grands lamas Drikung Kaygu et par Sa Sainteté Drikung Kyabgon Chetsang dans le cœur de la lande de Lunenburg (Allemagne) pour y édifier le Centre de retraite de Milarépa, le principal centre de Drikung Kagyu en Europe, organisant des Drubchen ainsi que la traditionnelle retraite de trois ans. En France, l’Institut du Bouddhisme tibétain Drikung Kagyu Rinchen Pal est le principal centre Drikung placé sous l’autorité spirituelle du Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché, représentant de Sa Sainteté en France.

Que l’on soit bouddhiste ou non, le simple fait de participer à l’enseignement et l’initiation du grand Drikung Powa (spécificité de la lignée Drikung Kagyu), permet d’obtenir la longue vie, l’absence de maladie, la diminution des passions et de tout attachement samsarique, bien-être et bonheur excellents, et permettra, dans la prochaine vie, de renaître en une existence supérieure : humaine ou divine, d’où il sera possible d’obtenir le grand éveil et d’acquérir le pouvoir d’aider les innombrables êtres.

Cette pratique a d’incommensurables qualités et est en harmonie avec toutes les traditions du monde. Elle est uniquement délivrée par des grands maîtres autorisés tels que Sa Sainteté Gyalwang Drikungpa, Son Eminence Ayang Rinpoché et le très Vénérable Drubpön Tharchin Rinpoché. 

billetweb.fr/sa-saintete-gyalwang-drikung-pa-a-paris
bouddhismetibetainfrance.com
hisholinessenfrance.wordpress.com
Organisateur
INSTITUT DRIKUNG KAGYU RINCHEN PAL
19 RUE ERIDAN, 91100, VILLABE, France
Tel : +33(0)768673613
drikungkagyuparis.blogspot.com

S.E. Ayang Rinpoche Phowa Drikung et Nyingma à Paris.

Amitabha France vous annonce la venue à Paris de S.E. Choeje Ayang Rinpoche du 27 septembre au 6 octobre 2019
Phowa  Paris 2019
Rinpoché a aimablement accepté notre requête et, cet automne, dispensera la transmission des enseignements du 
Rinpoché détient tant le Phowa Nyingma que le Drikung et a approfondi ces pratiques. Il est grandement considéré comme le spécialiste du Phowa à travers le monde. Dans les enseignements du Phowa, l’école Drikung occupe une place toute particulière. Rinpoché maintient à l’époque actuelle la voie ininterrompue des Lamas détenteurs du Phowa Drikung depuis le Suprême Dorje Chang. 
Brève présentation du Phowa
L’événement le plus terrifiant dans la vie est le moment de la mort, et elle vient à tous sans souci de la richesse, de la beauté, de l’intelligence ou de la renommée. 
La mort est inévitable, mais la manière dont vous mourez, terrifié et confus, ou avec confiance et la maîtrise spirituelle, est dépendante de votre contrôle.
Phowa, ou « transfert de conscience au moment de la mort » est la méthode bouddhiste qui permet lorsque l’on est arrivé à la fin de la vie d’atteindre à l’illumination. Par une combinaison de techniques de visualisation, des souffles et de récitations qui est pratiquée au moment de la mort, la conscience est éjectée par l’ouverture coronale évitant ainsi la renaissance dans les six royaumes de l’existence cyclique.
A partir de cette ouverture, la conscience peut-être transférée directement en Dewachen, terre pure du Bouddha Amitabha. Naropa dit «  il y a neuf portes qui sont celles du monde, mais seulement une porte qui est celle du Mahamudra (nirvana). Si vous fermez les neufs portes, vous obtiendrez ensuite le chemin de la libération sans aucun doute ».
Dans les écrits de Marpa le traducteur, « Si vous pratiquez Phowa, alors au moment où la mort s’approche, vous n’aurez aucun désespoir. Si à l’avance vous vous êtes habitués au chemin de Phowa, alors à l’heure de la mort vous serez plein de confiance, de gaîté…. ». Il est enseigné qu’une fois en Dewachen, il n’y a plus de retour dans les royaumes samsariques et qu’il est rapide et facile de réaliser l’illumination en cette terre pure. Ainsi, Phowa est comme une police d’assurance, si vous ne réalisez pas l’illumination de votre vivant, vous vous assurez de cet accomplissement après la mort.
Il est dit que, des six « Yogas de Naropa », Phowa est le plus rapide et le plus direct chemin qui libère de la souffrance samsarique et conduit à l’illumination. Marpa a promis « il y a des enseignements pour atteindre  l’illumination, mais j’ai un enseignement, Phowa, qui offre l’illumination sans méditation ». Cette pratique est particulièrement appropriée de nos jours où la plupart d’entre nous n’ont pas le luxe de la pratique prolongée et de la méditation solitaire. En raison de ce manque et de la puissance accablante de la paresse dans l’ajournement de notre pratique, nous avons besoin désespérément d’un chemin simple et direct qui nous permette de transformer le stress de la vie moderne en force essentielle qui tranche à travers l’attachement aux apparences illusoires et réveille en nous la réalisation de notre propre nature de Bouddha. La vie est très courte et peut prendre fin soudainement et sans avertissement. Quand la mort advient, nous n’avons aucune possibilité d’y échapper: ni notre richesse accumulée ni notre renommée ne peuvent nous aider, rien ne peut aider excepté les précieux enseignements.
Les pratiquants suffisamment accomplis peuvent utiliser cette méthode peu compliquée et puissante pour le bénéfice des autres personnes et des animaux qui ont atteint la fin de leur vie. Les Tibétains considèrent qu’il est extrêmement important de pratiquer Phowa pour la personne mourante et récemment décédée.
Une retraite de Phowa avec un Lama qualifié a, généralement, comme résultat l’ouverture du canal central et la réalisation claire et tangible des signes d’accomplissement. L’apparition de ces signes assure le pratiquant de l’accès réussi en les royaumes illuminés lorsque Phowa est pratiqué au moment de la mort. Le pratiquant dévoué qui n’a aucun doute en le Lama qualifié et les enseignements, peut expérimenter les signes de Phowa tout simplement en recevant le Lung  (transmission orale de bénédictions). Ceci a été expérimenté par de nombreux pratiquants dans le monde. Considérant qu‘il faudrait des années pour réaliser les signes d’accomplissement en pratiquant seul, en présence d’un maître de Phowa, les signes surgissent plus facilement. C’est le grand bénéfice du Phowa: les signes de l’accomplissement s’obtiennent rapidement, sans des années de stricte pratique de la méditation. Après avoir obtenu les signes, vous pouvez affronter la mort avec confiance. L’alternative pour la plupart des êtres est d’être emportés, sans ressources, par le flot du vent du karma dans le cycle du samsara.
Phowa est enseigné par toutes les écoles du bouddhisme tibétain, mais la lignée Drikung Kagyu a une place particulière dans cette pratique.  
Ayang Rinpoché enseigne Phowa tant de la lignée Nyingma que Kagyu. Tous les tibétains sont familiarisés avec cette pratique: tous les 12 ans, une ville de tentes et de pèlerins apparaissent autour du petit temple Drikung de Bhum Ngu Sumdo  pour trois semaines de pratique intensive de Phowa par le plus haut Tulku des Lamas Drikung. 
Si le Phowa est pratiqué sans les précautions essentielles, sans le support d’une initiation reçue d’un détenteur de la lignée, les  résultats ne seront pas les mêmes et le pratiquant sera confronté à des dangers. L’initiation rendra la pratique sûre et les bénédictions de la lignée couleront naturellement pour le disciple, apportant des résultats rapides
Cours de Phowa Transfert de conscience au moment de la mort
Phowa Drikung et Nyingma. Enseignement et pratique
  • Initiation du Bouddha Amitabha, enseignement et offrande de tsok
  • Enseignements sur Vajrasattva et les Trois Excellences
  • Offrande de tsok à Milarépa
  • Prière de libération pour les défunts
Hôtel Lodge In MIS. Salle/meeting room "Meet in" 

Les inscriptions pour le stage de Phowa sont dorénavant ouvertes, nous serons heureux de vous compter parmi nous pour le stage complet ou pour quelques-unes des sessions ouvertes à tous.
Vous êtes cordialement invité à vous inscrire dès maintenant afin de vous assurer une place. Nous espérons vivement avoir le plaisir de vous retrouver lors des enseignements.

S.E. Choeje Ayang Rinpoche détient tant le Phowa Nyingma que le Drikung et a approfondi ces pratiques. Il est grandement considéré comme le spécialiste du Phowa à travers le monde. 
La pratique de Phowa est particulièrement appropriée de nos jours où la plupart d’entre nous n’ont pas la possibilité d'effectuer de longues pratiques ou de la méditation solitaire.

Marpa a promis « il y a des enseignements pour atteindre l’éveil, mais j’ai un enseignement, Phowa, qui offre l’éveil sans méditation ».
Notre vie est très courte et peut prendre fin brutalement. Quand la mort surviens, nous n’avons aucune possibilité d’y échapper: ni notre richesse accumulée ni notre renommée ne peuvent nous aider, excepté les précieux enseignements.
Avec l'initiation, l'instruction et la pratique correcte, les bénédictions de la lignée couleront sans entraves pour le disciple, apportant des résultats rapides. Le pratiquant sincère qui s'en remet totalement à un Lama qualifié et aux enseignements peut expérimenter les signes de Phowa en recevant la transmission orale de bénédictions (lung). Ceci a été expérimenté par de nombreux pratiquants dans le monde. En présence d’un maître de Phowa, les signes surgissent plus facilement. Après avoir obtenu les signes, vous pouvez affronter la mort avec confiance.





Kye Dorje Hevajra

Garab Dorje

Shri Simha

Padma Sambhava Guru Rinpoche

Lama

Lama

Vajra Kilaya Dorje Phurpa

Padma Sambhava.

Padma Sambhava.

Urgyen Sangnag Choling, Spiti, Himachal Pradesh, India.